Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Louis Germain Pascal

est né le 11 janvier 1901 à Flaviac (Ardèche (07))

Louis Germain est le fils de Germain Antoine cultivateur, et de Louise née Berne, ménagère. Il passe son enfance dans le village de Flaviac en Ardèche où il  fréquente l'école communale et obtient son certificat d'études. Louis se retrouve orphelin de mère à l'âge de 10 ans.
A l'issue de sa scolarité, Louis entre dans une usine locale comme métallurgiste.


Le 5 avril 1921 il est appelé pour effectuer son service militaire au "5e dépôt" de la Marine nationale à Toulon comme apprenti marin, puis est affecté sur le cuirassé "Patrie"de juin 1921 à avril 1923. Durant cette période il est nommé matelot 3e classe sans spécialité le 1 juin 1922. A l'issue de son service, il est renvoyé dans ses foyers le 25 avril 1923.


Par la suite il exerce le poste de chauffeur auprès du médecin et maire de son village.


En cette même année en 1923, Louis épouse Marie née Fioc à Cruas en Ardèche. Le couple s'établit à Valence et gère un commerce de bonneterie-mercerie. De cette union, 3 ans plus tard, naît Gilbert leur fils unique en 1926.


La seconde guerre mondiale éclate, Louis est mobilisé par le "Commandement Opérationnel du Rhin" le 10 septembre 1939. Le 1 octobre 1939 il rejoint le "5e dépôt" à Toulon puis il est : "mis en attente dans ses foyers".


 En juin 1940, les troupes allemandes déferlent vers le sud de la France, notamment dans la Drôme vers Romans-sur-Isère.
Le 18 juin 1940, Louis a le temps de poster une lettre du dépôt  de Toulon à l'intention de son épouse et son fils de 14 ans afin de les rassurer le concernant et leur donner des conseils sur les protections à prendre face à l'ennemi.
Extrait de sa lettre : "Mes deux chéris….ne vous en faites pas je vous en prie….en cas de danger à Valence, aller à Flaviac…"


Le 22 juin 1940, Louis est engagé au sein d'une formation dont l'objectif est de tenter d'arrêter l'avancée des allemands sur la Drôme. Lors de cet engagement Louis est grièvement blessé. L'armistice est signé dans la journée du 22 juin 1940 et ordonne l'arrêt des combats.


Le 24 juin 1940, Louis, alors âgé de 39 ans, décède des suites de ses blessures à Bourg-lès-Valence. Il laisse son épouse et son fils Gilbert désemparés par cette tragique disparition. Gilbert est déclaré pupille de la nation le 23 juillet en tant qu'enfant d'un père héroïquement mort pour la France.

Il était Matelot.
Son unité : 5e dépôt des équipages de la flotte, Toulon
Il est décédé le 24 juin 1940.
Son corps repose au cimetière de Cruas(07)
Son décès est inscrit à la commune de Bourg-lès-valence
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des hommes

5e dépôt des équipages de la flotte, Toulon

Les dépôts des équipages de la flotte sont des lieux de transit où sont casernés les marins en attente d'un embarquement, d'une affectation etc .... Les dépôts des équipages hébergent également des centres de formation de la marine.

5e dépôt des équipages de la flotte, Toulon
9510
Pascal
Flaviac
Ardèche (07)
HF
181170,181171
Il a été décoré : Aucune médaille
acte de décès 78/1940
C 12x17