Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Albert Le Vot

est né le 23 juin 1921 à Guerlesquin (Finistère (29))

Fils de Guillaume Marie, cultivateur, et de Françoise Hélary, ménagère, Albert vient au monde sur cette terre des chevaliers et des bardes, entre Armor et Argoat.

Son père a appartenu au "3e régiment d’artillerie colonial" (RAC) de Cherbourg. En 1896, il a participé à la pacification de Madagascar sous le commandement du général de brigade Joseph Gallieni. Il a également combattu durant la Grande Guerre au cours de laquelle il a été décoré de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 14-18 et de la médaille commémorative.

Dans le village de Quignec en Guerlesquin, Albert, aîné de la fratrie, passe son enfance en compagnie de ses frère et sœurs : Yves, Anna et Yvonne. Au cours de sa scolarité, il fréquente les bancs de l’école communale.

Il exerce la profession de boulanger pâtissier avant de s’engager pour une durée initiale de cinq ans dans la Marine nationale le 2 août 1938 et d’être incorporé au "2e dépôt" à Brest.

Après avoir acquis une formation de base, militaire et maritime, au métier de marin, il obtient sur titre le brevet élémentaire de boulanger et rallie le torpilleur "Tramontane" fin septembre puis le torpilleur "Foudroyant" le 12 octobre 1938.

 Le 18 juin 1940, alors que les forces ennemies sont aux portes de la ville de Brest, Albert embarque sur l’aviso "Suippe" qui largue les amarres en fin d’après-midi. En route vers l'Angleterre, il précède l'aviso "Vauquois" qui saute sur une mine magnétique en face du Conquet (29) vers 21 heures. À son bord était embarqué son cousin, Joseph Hélary (voir biographie sur ce site), dont le corps ne sera jamais retrouvé.

Parvenu à bon port, il pose son sac sur le cuirassé "Paris" qui vient de gagner le port de Plymouth en transportant les 1 600 élèves de "l’École des mousses" de Brest.

Le 3 juillet 1940, dans le cadre de l’opération "Catapult", les forces britanniques arraisonnent le navire. Albert est fait prisonnier et conduit dans un camp. Une météo exécrable transforme ce dernier en cloaque ; la nourriture est rare et de piètre qualité, permettant aux maladies dont la tuberculose de proliférer.

Les "recruteurs" parcourent les camps où ont été parqués les marins français dans l’intention de les intégrer aux Forces navales françaises libres (FNFL).           

Tout juste promu au grade de quartier maître de 2e classe, Albert contracte le 21 janvier 1941 un engagement pour la durée de la guerre au sein des FNFL. Il navigue ensuite sur les contre-torpilleurs "Léopard" et "Le Triomphant" qui assurent l’escorte des convois.

                       

Sept mois plus tard, Albert est admis au sanatorium King Georges V, spécialisé dans la lutte antituberculeuse. Après un court passage en janvier 1942 au centre médical maison de santé FNFL, il est dirigé mi-février vers le sanatorium d’Highfield à Beaconsfield où il décède des suites de maladie contractée en service le 10 novembre 1942.

Le quartier maître de 2e classe boulanger Albert Le Vot a été inhumé au cimetière de Beaconsfield dans le Buckinghamshire (nord-ouest de Londres).

Son nom est gravé en lettres d’or sur le monument aux Morts de sa commune de naissance.

Il était Quartier-maître de 2e classe.
Son unité : Forces françaises libres
Il est décédé le 10 novembre 1942.
Son corps repose au cimetière de Beaconsfield (Grande-Bretagne)
Son décès est inscrit à la commune de Guerlesquin (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Forces françaises libres

FNFL-Mimosa-France-Libre

Les Français libres

En juin 1940, la France est défaite, les forces allemandes entrent dans Paris, déclaré ville ouverte. Des millions de réfugiés errent sur les routes bombardées par les stukas allemands. Le maréchal Pétain, nouveau chef de gouvernement, réfugié à Bordeaux, demande, le 17 juin, aux Français de cesser le combat. En quelques heures, les...

Forces françaises libres
184526
Le Vot
Guerlesquin
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 1947/19