Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emile Eugène Stéphany

est né le 08 avril 1913 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique (44))

Il est le fils de Stéphany Joachim Isidore François et de Dano Marie Josèphe. Son père est manœuvre et sa mère s'occupe du foyer.

Il passe toute son enfance et son adolescence à Saint-Nazaire qui, à cette époque, est un grand port marchand. C'est une ville ouverte sur le monde et jusqu'à la seconde guerre mondiale elle servira de port transatlantique vers l'Amérique centrale notamment vers Cuba, le Mexique, Panama. Parallèlement Saint-Nazaire deviendra un grand port de constructions navales transatlantiques et attire une population ouvrière qualifiée. De très beaux paquebots sortiront des ateliers du port comme le "Normandie" en 1932 puis bien plus tard le célèbre " France" qui sera le dernier construit aux chantiers navals.

Le 15 novembre 1932, à l'âge de 19 ans Émile Stéphany est incorporé pour effectuer son service militaire. Tout d'abord il sera affecté au "3e Dépôt" à Lorient jusqu'au 7 février 1933 comme matelot 2e classe sans spécialité. Dans l'intervalle il se marie à Saint-Nazaire avec MAHE Eugénie le 27 novembre 1932.

Le 3 janvier 1933, il est promu matelot 3eclasse Maître d'hôtel. Émile Stéphany rejoint ensuite le contre torpilleur "Milan" le 7 février 1933, bâtiment de guerre rapide et puissamment armé, dont la fonction est de protéger les escadres contre l'attaque des torpilleurs et des sous-marins.

Le 27 novembre 1934 il est libéré et retourne à la vie civile.

Cinq ans plus tard, le 3 septembre 1939, la France déclare à l'Allemagne, Émile Stephanyest alors mobilisé le 27 novembre 1939. Il rejoint le "3e Dépôt" des réservistes à Lorient à cette date et jusqu'au 15 mars 1940, puis le   " 3e Dépôt 4e compagnie" du 15 mars 1940 au 3 mai 1940. À cette date il sera affecté sur "l'Oranaise" à Saint-Nazaire. L' "Oranaise" est un patrouilleur auxiliaire affecté au nord de l'Ecosse.

En juin 1940 il participe aux opérations d'évacuation des ports du nord de la France. Le 3 juillet 1940, il est saisi par la Royal Navy à Southampton. L'équipage s'est alors retrouvé embarqué sur le "Meknès", un paquebot dont la fonction, à ce moment-là, était le transport des troupes pour assurer le rapatriement des marins français se trouvant en Angleterre.

Le 24 juillet 1940, le "Meknès" est torpillé au large de Portland par une vedette allemande. Il coule en huit minutes. Émile Stéphany fait partie des disparus et il est déclaré mort pour la France par le tribunal de Bordeaux n°234. Une stèle à la mémoire des disparus du "Meknès" est érigée à Saint Martin en campagne (76).

Il était Matelot de 3e classe.
Son unité : Meknès
Il est décédé le 24 juillet 1940.
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Meknès

33

Le Meknès était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936. Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de...

Meknès
184547
Stéphany
Saint-Nazaire
Loire-Atlantique (44)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille