Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Joachim, Julien, Marie Le Goslès

est né le 05 mai 1931 à Merlevenez (Morbihan (56))

Il est le fils de François, Marie Le Goslès, manœuvre, et de Marie-Anne Le Gal, mère au foyer Il voit le jour dans la petite commune de Merlevenez dans le Morbihan entre terre et mer. Il passe sa petite enfance et son adolescence dans le hameau de Pen ar Pont. Le village de Merlevenez se situe non loin de la ville de Lorient et borde la ria d'Etel, site enchanteur, il possède notamment une église considérée comme l'un des plus beaux monuments de l'art roman en Bretagne. Elle est répertoriée comme monument classé.

En octobre 1949; à l'âge de 18 ans, Joachim s'engage dans la Marine nationale et commence sa formation au centre de Pont Réan en Ille et Vilaine. Le centre assure la formation militaire de base des engagés. Il est situé dans les terres au sud de Rennes. Il est créé en 1944 puis est dissout en 1959. Après sa formation Joachim obtient le grade de matelot de 3e classe sans spécialité communément appelé matelot des équipages. Il rejoint alors la ville de Marseille et embarque sur l'Athos ll le 1er mai 1950. Ce navire est un ancien paquebot allemand rendu à la France en 1946. Après avoir subi des transformations, il sert de transport de troupes pour l'armée française sur l'Indochine et la Corée et participe à des missions logistiques. Ce bâtiment est armé par du personnel des "Forces Amphibies de l'Indochine Nord" (FAIN), des  "Forces Navales de la France Libre" (FNFL) et  des "Forces d'Actions Navales" (FAN).

Selon la doctrine une opération amphibie répond à quatre caractéristiques : elle est conduite à partir de la mer, elle met en œuvre des forces interarmées, elle est exécutée sur une côte hostile ou potentiellement hostile et elle implique un changement de milieu car elle se déroule à la fois sur mer, sur terre et dans les airs.

Les interventions se déroulent dans le nord de l'Indochine et particulièrement dans la baie d'Haiphong et le delta du Fleuve Rouge.

La guerre d'indépendance d'Indochine est un conflit armé qui se déroule de 1946 à 1954 en Indochine française et qui oppose les forces du "Corps expéditionnaire français en Extrême Orient"(CEFEO), soutenu à partir de 1949 par les Etats-Unis, aux forces Viêt Minh.

Joachim sert à Cac Bà, l'île la plus étendue de la baie d'Along au nord Vietnam face à Haiphong. Elle comporte des batteries destinées à assurer la défense côtière. C'est à Ca Bà que Joachim est tué en opération le 9 janvier 1951.

Il est déclaré mort pour la France et cité à l'ordre de l'Armée de Mer à titre posthume par décision du 7 octobre 1951.

Son nom figure sur le Monument aux morts de Surzur.

Il était Matelot de 3e classe.
Son unité : Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
  • Médaille Militaire
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 09 janvier 1951.
Son décès est inscrit à la commune de Surzur (56)
Document portant la mention MPLF : Acte de transcription de décès

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954

Ok-Flottille-Amphibie-Indochine-Nord

1 - Historique

La "Brigade Marine d'Extrême-Orient" (BMEO) est constituée en décembre 1944 à Arcachon sous le commandement du capitaine de vaisseau Killian. Elle est envoyée en Indochine, avec des compagnies de fusiliers marins, plusieurs flottilles fluviales et des commandos parachutistes de l'aéronautique navale. La France est de retour dans cette régi...

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
184565
Le Goslès
Merlevenez
Morbihan (56)
05 mai 1931
HG
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Médaille Militaire
Acte de décès 4/1951
C 12x17