Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Jacques André Sort

est né le 11 octobre 1910 à Dieppe (Seine-Maritime (76))

C’est au foyer de Louis Marie François Sort, marin chauffeur et de Louise Marie Hernis qui s’étaient mariés en 1908 à Langueux dans les Côtes d’Armor que naît Louis. La famille réside alors quai Henri IV à Dieppe. A cette époque, Dieppe qui compte environ 23 000 habitants est une des villes des côtes de la Manche d’où partent les terre-neuvas, elle est la grande rivale de Boulogne.

Est-ce la proximité de la mer, la profession de son père marin? Toujours est-il que c’est la voie qu’il va choisir.

A sa date d’incorporation, le 26 novembre 1929, engagé volontaire, il est déjà mécanicien ajusteur. Du 19 décembre 1929 au 21 mars 1930, il embarque sur les bâtiments de la "Flottille de la 4e région" en Méditerranée comme matelot de 3e classe. Sans doute ses aptitudes techniques lui doivent-elles de passer rapidement quartier-maître de 2e classe le 1er avril 1931 et d’être affecté à la "12e "puis à la "7e escadrille de sous-marins "de Méditerranée. Il est congédié de la Marine Nationale le 26 novembre 1932, un certificat de bonne conduite témoigne des qualités dont il a fait preuve durant son engagement.

Dès le 14 juin 1933, il compte parmi les inscrits maritimes de Dieppe, comme mécanicien de 3e classe puis comme second le 16 septembre en 1936.

A cette époque, il épouse, le 26 août 1935, Andrée Jeanne Rambaud, à Dieppe.

La guerre éclate et dès le 1er décembre 1939, il est rappelé comme second maître mécanicien de réserve. Sans doute, après l’armistice retrouve-t-il la vie civile et le monde de la pêche car on le retrouve sur le chalutier " Barbue "de La Rochelle qui, le 24 juillet 1943, se trouve en pêche au sud-ouest des Baleines et saute sur une mine. Deux patrouilleurs allemands portent secours aux survivants. Mais six victimes disparaissent dont Louis Sort. On retrouve son corps le 14 août 1943 à Yves (Charente maritime).

Il est déclaré mort pour la France par décision du ministère de la Marine le 2 octobre 1943.

Son corps est inhumé au cimetière de Janval  à Dieppe au carré 1939-45.

L'association recherche toute information (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Second maître de réserve.
Son unité : Barbue
Il est décédé le 24 juillet 1943.
Son corps repose au cimetière de Dieppe
Son décès est inscrit à la commune de Dieppe
Document portant la mention MPLF : Etat signalétique et des services

Barbue

Le chalutier LR 3845 Barbue de La Rochelle se trouvait en pêche le 24 juillet 1943 dans le sud-ouest des Baleines, ouest-nord-ouest de Chanchardon quand une mine a fait explosion sur son bâbord. Le bateau a coulé rapidement. Deux patrouilleurs allemands ont récupéré les survivants dont le patron Bouvel. On a déploré six victimes dont le matelot Eugène Largouet domicilié à La Rochelle

Barbue
184672
Sort
Dieppe
Seine-Maritime (76)
11 octobre 1910
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès 1943/509