Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Commando Trépel - pas de renseignement

Commando Trepel

Le  commando Trépel est l’un des 6 commandos de la marine nationale. Héritier des unités commandos de la France libre il fut créé le 19 mai 1947. Il porte le nom de Charles Trépel, disparu lors d’un raid sur les côtes néerlandaises en février 1944.

Charles Trépel, né le 21 décembre 1908 à Odessa en Crimée, fut chassé de Russie en 1917 par la révolution. Il séjourne d’abord en Allemagne, mais à l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, il gagne la France, obtient la naturalisation française, et s’engage comme officier de réserve dans l’artillerie en 1939. Il est démobilisé après l’armistice de 1940 et rejoint l’Angleterre par Gilbraltar en 1941. Il s’engage dans les Forces françaises libres en 1942 et intègre le groupe des fusillers marins commandos où il servira sous les ordres du lieutenant de vaisseau Kieffer jusqu’à la tragique nuit du 27 au 28 février 1944.

Créé en 1947 à partir d’hommes formés au centre « Sirocco », le commando est successivement embarqué sur le Richelieu puis la Gloire en Indochine avant de servir de commando d’instruction en métropole. En 1952 il participe à la répression des troubles en Tunisie dans les régions de Bizerte, Mateur et Sfax. De 1955 à 1960 le commando Trépel est envoyé en Algérie dans les départements d’Alger et de Bône, puis dans le djebel de Mzi. Rattaché depuis cette date au groupement des fusiliers marins commandos, il regagne la France en 1960, à Toulon dans un premier temps puis à Lorient en 1969.
Les opérations sur les théatres d’opérations extérieurs se succéderont ensuite régulièrement : 1983 et 1984 au Liban, 1990 guerre du golfe, 1991 opération « Bérénice » en Somalie. Entre 1991 et 1999 on le verra au Zaïre, à Mururoa, à Djibouti, en Adriatique, aux Antilles, en Somalie au Rwanda.

Le 12 mars 2001, le commando est rattaché à la FORFUSCO et devient alors spécialisé dans les opérations « Assaut/Extraction ». La dernière décennie voit le commando Trépel engagé dans des opérations spéciales en Afghanistan ou dans la lutte contre les narcotraficants aux Antilles.

pas de renseignement