Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Henry Albert Mathon

est né le 23 janvier 1903 à Wattignies (Nord (59))

Henry Albert Mathon voit le jour au foyer d'Henry Pierre, industriel, et d'Adrienne Bocquet à Wattignies (59). Il passe son enfance à Dammarie-Les-Lys (77) avec sa sœur Jeanne. Il fréquente l'école primaire puis le Lycée de Dammerie-Les-Lys.

Après son baccalauréat es-sciences, il est admis à L'École Navale (promotion 1922). A sa sortie, le 1er octobre 1925, il est promu enseigne de vaisseau de 2e classe et embarque sur le croiseur école "Jeanne d'Arc" puis successivement sur le torpilleur, "Vesco" et sur le croiseur "Metz".

Deux ans plus tard, il accède au grade d'enseigne de vaisseau de 1re classe et entre à l'école des officiers de l'Aéronautique Navale où il obtient le brevet de pilote de chasse. A sa sortie, le 1er octobre 1928, il sert successivement aux centres d'aviation maritime de Saint Raphaël et d'Hourtin.

Le 4 septembre 1930, il rejoint l'escadrille "4 CI", puis la "3 CI", d'Hyères. Lieutenant de vaisseau à compter du 30 mars 1932, il est muté à l'escadrille "Béarn", puis à la base de Karouba où pendant sept mois il assure les fonctions de chef de la section entraînement.

Le 13 avril 1935, il épouse Anne Marie Scheurer. De cette union naissent deux garçons Henry (décédé en 1958) et Christian.

Henry Albert est nommé au Ministère de l'Air le 15 octobre  1936, puis à l'entrepôt général de l'aéronautique navale d'Orly, le 13 septembre 1937. Le 10 janvier 1939, il est affecté à l'escadrille "E6" puis le 20 octobre 1940 à la F. M. F./Aéro (Force Marine Française).

C'est en qualité de capitaine de corvette qu'il rejoint le 22 mai 1942 la 5e flottille aviation à Port Lyautey (Maroc).

Henry Albert Mathon décède le 8 novembre 1942. Lucien Morareau relate dans son livre du Mémorial de l'Aéronautique Navale les circonstances de l'accident qui lui a coûté la vie :

"Cette journée du 8 novembre 1942 restera comme l'une des plus noires de l'histoire de l'aéronavale. Tôt le matin, une importante force navale américaine se présente devant les côtes du Maroc. Son objectif : débarquer des troupes en plusieurs points.

Les forces aériennes françaises, totalement surprises, essaient néanmoins de réagir. A Port-Lyautey sont basées la 1re flottille de chasse (escadrille 1 AC et 2 AC) et la 3e flottille de bombardement (escadrilles 2 B et 3 B). Alertées par les tirs des bâtiments américains, les équipes au sol s'empressent d'armer les Martins 167 A-3 de cette dernière unité. Lorsque, vers 9 heures les premiers bimoteurs prennent l'air, ils sont attaqués par des Grumman F4 F Wildcat de la chasse embarquée américaine.

L'appareil du commandant de flottille, décollé le premier, est rapidement abattu au nord de l'embouchure de l'oued Sébou et son équipage, composé du Mt radio volant Jean, Maurice Bedu du LV  pilote Jean, Pierre, Amédée, Bernard Billioque, faisant fonction d'observateur, du CC pilote Henri Albert Mathon, chef de bord, et le QM mécanicien volant Pierre, Jean, Marie Pradine, est porté disparu. Seuls les corps du CC Mathon et du QM Pradine seront retrouvés quelques semaines plus tard.".

Il était Capitaine de corvette.
Son unité : Base aéronavale Port-Lyautey (Maroc)
  • Légion d'Honneur (off.)
  • Médaille Coloniale
  • Nichan Iftikhar
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 08 novembre 1942.
Son corps repose au cimetière de Crypte cimetière de Ben M' Sick à Casablanca
Son décès est inscrit à la commune de Casablanca (Maroc)
Document portant la mention MPLF : Ministère des anciens combattants

Base aéronavale Port-Lyautey (Maroc)

insigne PL-211

Au début des années 1930 la ville de Kénitra au Maroc prend le nom de Port Lyautey, du nom de Louis Hubert Lyautey, premier général résident français. L'installation d'une base d'aéronautique navale est envisagée par la marine, dans une boucle du fleuve Sedou, en retrait de la mer, sur la route de Rabat à Tanger. En juin 1932 la base de port Lyautey est créée et deviendra rapidement une des bases principales de la marine en Afrique du Nord. Le...

Base aéronavale Port-Lyautey (Maroc)
9134
Mathon
Wattignies
Nord (59)
CF
179806,179807,179808,179809,179810
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Légion d'Honneur (off.),Médaille Coloniale,Nichan Iftikhar
C 12x17