Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Malin - Contre-torpilleur

30
Accident au large de Naples Dec 44

 

Construit à La Seyne en 1935. Opérant en Norvège, au début de la guerre, le Malin est ensuite envoyé en Méditerranée puis à Dakar où il s'oppose à l'opération Franco-britannique du 23 septembre 1940. Il sera touché par un obus de 406 mm (USS Massachusetts) à Alger, lors du débarquement allié (opération Torch) le 8 novembre 1942. Révisé aux USA en 1943-1944 il est reclassé comme croiseur léger (alourdi de 500 t avec une DCA augmentée de 8 canons de 40 mm AA Bofors et 10 canons Oerlikon de 20 mm AA). De retour des USA, il patrouille dans l'Adriatique et la mer Egée où il coule avec son sistership le "Terrible", le sous-marin allemand UJ-201, le navire "Kapitän Diedrichsen", et avarie le TA-37 le 29 février 1944. Il participe au débarquement en Provence le 15 août 1944. Puis il entre en collision avec le "Terrible" le jour de noël 1944. L'avant du navire qui a été arrachée et a coulé avec 49 marins, sera remplacée par celle de l'épave de l' "Indomptable". Le "Terrible" déplore 8 morts et 3 blessés.
Selon une autre source, le bilan de l'abordage est de 71 marins morts ou disparus,  dont 50 du Malin, 3 du Terrible et 18 permissionnaires du Fantasque.
 
Le "Malin"  reclassé escorteur rapide "chien de garde" en 1951 du porte-avions Arromanches, sera démoli à la fin des années 50. 
Contre-torpilleur