Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Albert Marius Quéru

est né le 11 mars 1910 à Grand Lucé (Sarthe (72))

Albert Marius Quéru est le fils d’Albert Louis François, maréchal ferrant, et de Marie Clémentine Hamet, cuisinière, son épouse.
Dans sa jeunesse, Albert fréquente l’école primaire de Grand Lucé dans la Sarthe.

A l’issue de sa scolarité, il obtient le certificat d’étude primaire le 10 juillet 1923.

Par la suite Albert entre en apprentissage des métiers de la mécanique. A la fin de cette formation et après plusieurs stages dans des entreprises spécialisées,  il obtient la qualification de tourneur sur métaux.

Le 15 avril 1931, il est incorporé  à Brest dans la Marine nationale pour effectuer son service militaire. Durant cette période il suit la formation de mécanicien et obtient le Brevet Provisoire de mécanicien.

Le 15 avril 1932, son service militaire terminé, il est renvoyé dans ses foyers.

Le 30 novembre 1935, à Paris dans le 18ème arrondissement,  Albert se marie avec Olga Marie Maria Hurtaux. Le couple réside alors rue de la chapelle à Paris 18ème.

Le 2 septembre 1939, il est mobilisé suite à l’entrée en guerre de la France.

En juin 1940 Albert est embarqué sur l'arraisonneur-dragueur "Marie-Stella", qui sera rebaptisé plus tard "Marie-Mad".

Courant juillet 1940, Albert qui se trouve alors en Angleterre, décide de regagner la France et embarque à Southampton sur le paquebot transport de troupe "Meknès" à destination de Toulon.

Le 24 juillet 1940 vers 23H00, le paquebot transport de troupe" Meknès",  est frappé par une torpille  lancée par une vedette allemande. Le paquebot sombre entrainant  dans la mort Albert Quéru et de nombreux autres marins tous victimes d’un acte de barbarie.

Sans nouvelles d'Albert depuis le 12 juin 1940, La famille apprendra la funeste nouvelle par l’intermédiaire du maire du 18ème arrondissement de Paris. Son épouse Olga, pupille de la nation suite à la disparition de son père dans les combats de la guerre 1914-1918, est de nouveau plongée dans un deuil cruel.

Il était Matelot mécanicien.
Son unité : Meknès
Il est décédé le 24 juillet 1940.
Son décès est inscrit à la commune de Mairie du 18ème arrondissement de Paris
Document portant la mention MPLF : Lettre du 18/10/1943 de la Direction du Personnel Militaire de la Flotte

Meknès

33

Le Meknès était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936. Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de...

Meknès
9232
Quéru
Grand Lucé
Sarthe (72)
DF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Lettre du 10/02/41 du bureau de renseignements au familles
A 21x27