Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Ferdinand Maurice Reignier

est né le 15 juillet 1885 à Le Gicq (Charente-maritime (17))

 

Ferdinand REIGNIER voit le jour dans une commune viticole du canton d’Aulnay, où son père, François,  est cultivateur tandis que sa mère, Philomène Anatolie Pinsard,  s’occupe du foyer familial. Le 24 janvier 1909, Ferdinand  a 24 ans quand il se marie avec Eléonore Ribardière, née à Tonnay Charente.

Le 11 février 1918,  Ferdinand disparaît en mer lors de la perte du sous-marin « Diane » au cours d’une mission de convoyage dans l'Atlantique entre Le Havre et les Açores.

L'association recherche toute information (lettres, photos...) concernant ce marin.

Il était Second-maître électricien.
Son unité : Diane
Il est décédé le 11 février 1918.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Brest
Document portant la mention MPLF : Jugement du tribunal civil de Brest du 14 mai 1919

Diane

DIANE - Sous-marin - V 3.

Le sous-marin "Diane" a sombré le 11 février 1918 lors du convoyage du quatre-mâts barque "Quévilly", suite à une explosion interne, par 50° latitude Nord 18° longitude ouest, entrainant la mort du commandant, le lieutenant de vaisseau Le Masne et de 43 hommes d'équipage.

Selon une autre version, le navire convoyé aurait été le cinq-mâts "France" en Atlantique.

Le jugement de décès d'une partie de l'équipage se trouve ici (

Diane
7447
Reignier
Le Gicq
Charente-maritime (17)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
1919 / 972