Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Le Moros - Chalutier

Le-Moros001

« Le Moros » était un solide chalutier classique, à coque acier, construit en 1958 à Saint Malo aux chantiers SICCNa pour le compte de l’armement Sellin-Gloaguen de Concarneau. Il faisait partie d’une série de chalutiers dite des 26/29 m. Il avait un moteur d’une puissance de 400 cv.

« Le Moros », qui avait quitté Concarneau, avec à la barre son jeune patron André Lebon, quelques jours plus tôt, était en pêche à l’ouvert de la mer d’Irlande, au large de Land’s End ces 9 et 10 janvier 1962. La tempête faisait rage, et le lendemain et les jours suivants, le bateau ne se signalant plus, on suppose qu’il a disparu dans les éléments déchaînés en cette nuit du 10 au 11 janvier 1962. Les recherches entreprises ne donneront hélas aucun résultat, et il faudra, une fois de plus se résigner à la perte d’un chalutier avec ses 10 hommes d’équipage qui laisseront dans la plus grande peine 8 femmes et 13 enfants.

Cette même nuit, un autre chalutier, de Lorient, le « Matelot », sera aussi victime de cette terrible tempête. Une des causes évoquées pour ces deux drames sera la collision entre les deux bateaux, mais elle ne tiendra pas. Un problème structurel sera aussi mis en avant, car, coincidence, les deux chalutiers étaient identiques et avaient été tous les deux construits par les chantiers SICCNa de Saint Malo.

Certaines hypothèses ont été avancées sur le fait que « Le Moros » et le « Matelot » avaient coulé un jour de tempête à cause de leur conception, notamment leur tendance à embarquer de l'eau par l'arrière dès que le chargement devenait trop important, mais les enquêtes n’ont pu fermement démontrer ces hypothèses.

Cette année 1962 fut terrible pour le secteur de la pêche en France : trente bateaux de pêche de tout tonnage ont fait naufrage. Cent dix marins-pêcheurs ont disparu et quatre ont été blessés.

L’équipage du «Le Moros » était composé de :

André Lebon, patron, 27 ans, marié sans enfant
Charles Tanniou, chef mécanicien, 41 ans, marié 2 enfants
René Gloanec, second du pont, 43 ans, marié 3 enfants
Joseph Sellin, second mécanicien, 43 ans, marié 2 enfants
Emile Lozac’hmeur, matelot, 43 ans, marié 3 enfants
Julien Daniélou, matelot, 33 ans, marié 2 enfants
Daniel Richard, matelot, 29 ans, marié 1 enfant
Yves Rigoux, matelot, 34 ans, marié 2 enfants
Pierre Le Torrec, matelot, 24 ans, célibataire
René Drouglazet, novice, 18 ans, célibataire

Sources :

Sources : archives journal Le Marin

Photo : Aux quat’ sardines

 

 

http://4sardines.canalblog.com/

Chalutier