Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Fourche - Contre-torpilleur

Fourche001
1911
Adriatique
23 juin 1916

Mis en service en 1912, le contre-torpilleur d’escadre « Fourche » du type des contre-torpilleurs « Bouclier » (série comprenant 12 exemplaires) rejoint la 1ère Escadrille de contre-torpilleurs de la 1ère Armée Navale de méditerranée.

En 1913, il devient torpilleur d’escadre

Ses caractéristiques étaient :

  • Longueur : 78,30 m
  • Maître-bau (sa plus grande largeur) : 7,60 m
  • Tirant d’eau : 3,10 m
  • Déplacement : 800 tonnes
  • Puissance : 13500 cv
  • Vitesse : 34 nœuds
  • Armement : 2 canons de 100 mm – 4 canons de 65 mm – 2 tubes lance-torpilles de 450 mm de diamètre.
  • Équipage : 82 hommes

Devenu torpilleur, la « Fourche » appareille à 06h00, le 23 juin 1916, de Valona (Albanie) pour escorter le croiseur-auxiliaire italien « Citta-di-Messina », et une flottille de chalutiers, en faisant route à 18 nœuds et en se tenant entre 800 et 1000 m sur l’avant du convoi.

A 08h40, le « Citta-di-Messina » reçoit une torpille par tribord arrière et coule en 2 minutes. Après avoir lancé plusieurs grenades sous-marines à l’emplacement présumé du sous-marin ennemi, la « Fourche » se porte au secours des naufragés. Mais au cours de cette opération de sauvetage, la « Fourche » est à son tour touchée par une torpille à tribord, à hauteur de la machine, qui le coupe en deux, et coule en 30 secondes. Le sous-marin autrichien U-15 a par la suite été identifié comme auteur de ce double torpillage, occasionnant la mort de 19 marins, dans le canal d’Otrante.

Notons que 4 navires, parmi les 12 contre-torpilleurs/torpilleurs de la série « Bouclier », furent perdus durant cette guerre en Méditerranée : « Boutefeu », « Dague », « Faulx » et « Fourche ».

 

Liste des disparus

- BOUREL Jean, né le 5 septembre 1884 à Crozon (Finistère), maître fusilier.---(décédé à Brindisi le jour même des suites des blessures reçues). - CAPELLE Gaston Albert Joseph, né le 5 avril 1894 à Valenciennes (Nord), quartier-maître mécanicien. - CLECH Eugène, né le 10 janvier 1896 à Pluzenet (Côtes du Nord), quartier-maître mécanicien. - COCHARD Léon François, né le 10 avril 1888 à Kerlouan (Finistère), quartier-maître chauffeur. - DAUMENS Michel Armand, né le 20 octobre 1893 à Bordeaux (Gironde), quartier-maître torpilleur. - DESBOIS Jean Marie Joseph Joachim, né le 8 octobre 1878 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), mécanicien principal de 2ème classe. - DUBOIS Louis,Matelot de 2ème classe mécanicien.- Matricule 39216, 1er arrondissement maritime. - DURDEYTE Jean Baptiste Paul, né le 21 février 1891 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), quartier-maître mécanicien. - FAURÉ Pierre, né le 24 janvier 1894 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), matelot de 2ème classe chauffeur. - FLOCH Prigent, né le 18 avril 1877 à Guipavas (Finistère), second maître mécanicien torpilleur. - GOUILLARD Paul, né le 25 janvier 1895 à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), matelot de 2ème classe mécanicien. - JAMME Léopold Henri Joseph, né le 10 mai 1890 à Sallus-sur-l'Hers (Aude), quartier-maître mécanicien. - KERNEUR Louis Célestin, né le 4 juillet 1889 à Ploemeur (Morbihan), second maître mécanicien. - Le GLEUT Jean Marie, né le 11 juin 1892 à Cléguer (Morbihan), quartier maître chauffeur. - LONDRES Arthur Henri Victor, né le 13 juillet 1895 à Saint-Sever (Landes), quartier-maître mécanicien. - MELLAC Benjamin Clément, né le 2 septembre 1890 à Port-La-Nouvelle (Pyrénées-Orientales, quartier-maître mécanicien. - PHILIPPE Évariste Pierre Manuel, né le 17 janvier 1889 à Vix (Vendée), quartier-maître mécanicien. - SEILER Léon, né le 8 octobre 1882 à Recey-sur-Ource (Côte d'Or), second maître mécanicien. - SOREIL Victor Joseph Marius, né le 17 septembre 1876 à Aspres-sur-Buëch (Hautes-Alpes), premier-maître mécanicien

Contre-torpilleur