Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Gaston Salaun

est né le 28 novembre 1921 à Gravigny (Eure)

Le Gabon, (Afrique Equatoriale Française), seul pays à n'avoir pas rallié la France Libre est le théâtre en octobre-novembre 1940 d'affrontements fratricides entre Français. D'un côté les troupes fidèles à Vichy, de l'autre côté les Gaullistes. Fin octobre, la flottille de l'Ogoué (CC Mestre) qui remonte le fleuve, attaque le poste de Soubira puis celui d'Adouma tenu par les 45 fusiliers-marins FNFL de l'enseigne de vaisseau Lebourgeois.

Sa citation à l'ordre de la division nous précise que Gaston Salaun est le premier fusilier-marin, mort pour la France Libre.

Il est tombé à son poste de combat devant Lambaréné (Gabon) au cours de l'attaque du poste d'Adouma par un remorqueur blindé, le 31 octobre 1940. Ce remorqueur blindé est probablement le "Provence".

Il était Matelot mécanicien.
Son unité : Fusiliers marins FNFL – 1940-1945
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 31 octobre 1940.
Document portant la mention MPLF : Citation à l'ordre de la Division, suite à l'ordre général n°360 du 24 avril 1945

Fusiliers marins FNFL – 1940-1945

Ecusson

Le "1er Bataillon de fusiliers marins" (1er BFM) est créé le 17 juillet 1940 à bord du croiseur "Courbet" à Portsmouth. L'amiral Muselier en confie le commandement au capitaine de corvette Détroyat.

Après une période d'entraînement à Aldershot, le bataillon...

Fusiliers marins FNFL – 1940-1945
6873
Salaun
Gravigny
Eure
GD
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
C 12x17