Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Raphaël Françis Maxime Marie Touraine

est né le 11 avril 1909 à La Vicomté-sur-Rance (Côtes d'Armor (22))

Fils de Maxime, marin de la Marine marchande, et de Marie Rose Ribault, femme au foyer, Raphaël naît le 11 avril 1909 à La Vicomté-sur-Rance dans le département des Côtes d’Armor.
En compagnie de sa sœur Marie et de son frère Maxime, il passe son enfance entre La Vicomté-sur-Rance et Saint-Cast, et fréquente le lycée des Cordeliers de Dinan (22).


Raphaël s’engage dans la Marine nationale le 1er octobre 1927 et est incorporé sur le bâtiment école "Armorique" en qualité d’élève maistrancier (matricule : 2704-27-2). Durant une année, il y acquiert une formation militaire et maritime tout en consolidant ses acquis scolaires.

Il suit la formation de spécialité à bord du cuirassé "Condorcet", incorporé dans la division des écoles à Toulon et qui abrite l’école des torpilleurs.

Le 1er janvier 1929, tout juste promu au grade de quartier-maître maistrancier, Raphaël rallie le torpilleur "Somali" puis est muté en juin sur le contre torpilleur "Enseigne Roux". Sa promotion au grade de second maître le 1er juillet 1930 entraîne son débarquement. Après un court passage au "5e dépôt" de Toulon, il embarque ensuite sur les torpilleurs "Tempête" en septembre 1930 et "Mistral" en mai 1932 puis sur le croiseur "Foch" en octobre suivant à bord duquel il apprend son admission dans le corps des officiers mariniers de maistrance pour compter du 1er octobre 1933.

Admis à suivre le cours du brevet supérieur de torpilleur débutant le 1er avril 1934, il suit cette formation supérieure d’une durée de six mois sur le cuirassé "Paris".

 

Raphaël épouse Denise Le Provost le 9 octobre 1934 au Haut-Corlay (22). De leur union naîtront trois enfants, deux filles prénommées Raphaëlle et Marie Joëlle, et un garçon qui décèdera en bas âge. La famille est domiciliée au Haut-Corlay.

 

A la sortie du cours en octobre 1934, il choisit de rallier le contre torpilleur "Jaguar" où il est promu au grade de maître le 1er octobre 1937.

Fin mars 1938, Raphaël donne un virage à sa carrière professionnelle en ralliant le monde des sous-mariniers et, plus précisément, le sous-marin "Souffleur" de la "7e escadrille des sous-marins" à Bizerte (Tunisie).

 

Le maître torpilleur Raphaël Touraine disparaît à bord du sous-marin "Souffleur" le 25 juin 1941 torpillé, entre le Ras Damour et le Ras Beyrouth, par le sous-marin anglais "Parthian".

Il était Maître torpilleur.
Son unité : Souffleur
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 25 juin 1941.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Le Haut Corlay (Côtes d'Armor)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Souffleur

76

Sous-marin construit en 1926, il opère en Tunisie, aux Canaries puis au levant où il est coulé par le HMS Parthian le 25 juin 1941. Le Souffleur était en plein jour occupé à recharger ses batteries en surface devant Khaldé, selon son habitude. Le Parthian l'aperçut entre Beyrouth et Damour, il n'eut aucun mal à s'approcher, il tira 3 torpilles, 2 furent perdues à la côte, la 3e toucha le Souffleur à l'aplomb du kiosque, le sous-marin coula ent...

Souffleur
9223
Touraine
La Vicomté-sur-Rance
Côtes d'Armor (22)
HF
181294
Il a été décoré : Médaille Militaire,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Citation à l'Ordre de la Division
Acte de décès 1942/12
C 12x17