Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Louis-Marie Kerjean

est né le 27 juin 1909 à Brest (Finistère (29))

Fils de Guillaume Kerjean, ancien marin, et de Marie Floch, ménagère, qui resident à Brest, il passe son enfance à Lambézellec. Il se marie à Cherbourg le 07 juillet 1933 à Andrée Lebranchu. Le couple a une fille, Annick.

Incorporé sur le navire école "Armorique" le 1er octobre 1925, sous le matricule 3027.25.1, il est breveté électricien. Il embarque sur le cuirassé "Patrie", le bâtiment atelier "Vulcain" puis sur le sous-marin "Narval". Promu second maître le 1er juillet 1928, son engagement le conduit à embarquer sur le torpilleur "Simoun", le cuirassé "Condorcet", le torpilleur "Cyclone" et le transport pétrolier "Elorn".

Breveté supérieur électricien en 1930, il est affecté à la flottille de la 1re région puis sur les sous-marins "Archimède", "Antiope", "Morse", "Junon". Après avoir été promu dans les différents grades, il obtient le grade de maître principal en août 194O.

Il s'engage dans les FNFL et est affecté sur le sous-marin "Minerve" le 15 août 1940. Le sous-marin entre en grandes réparations à BLYTH (Grande Bretagne) le 11 février 1942.

Le 14 décembre 1942 :

"Vers midi, les sirènes mugissent… Les anglais se précipitent dans les abris, mais les marins français, qui ne connaissent pas les dangers d'un bombardement, continuent de déjeuner… D'une des fenêtres de la cantine, ils peuvent voir la rade de BLYTH et ils observent les bâtiments qui leur cachent le "Minerve". Ils ont peur pour leur navire, pas pour eux. Soudain une bombe tombe, une partie du 1er étage s'est effondrée sur la salle de restaurant et les hommes crient. Les rescapés aident à dégager ceux qui demeurent bloqués. Le second maître mécanicien Valentin, sous un tas de pierres et de plâtre découvre le corps de son camarade le maître principal Kerjean, le chef éléctricien Kerjean est mort.. Il fait un signe de croix et dit : Quelle connerie. Mourir comme ça, c'est pas vrai !"

(extrait du livre "Les sous-marins de la France Libre" de M. Pasquelot.

Dans un premier temps inhumé à Blyth, son corps est ensuite rapatrié à Cherbourg au carré militaire du souvenir.

Il était Maître Principal.
Son unité : Minerve 1940
  • Légion d'Honneur (chev.)
  • Médaille Militaire
  • Médaille des services volontaires dans les FFL
Il est décédé le 14 décembre 1942.
Son corps repose au cimetière de Cherbourg
Son décès est inscrit à la commune de Cherbourg
Document portant la mention MPLF : Diplôme légion d'honneur

Minerve 1940

SM-Minerve-FNFL

Le sous-marin Minerve – 1940

 

Construction de la Minerve

Six sous-marins de deuxième classe, type standard « Amirauté », seront construits, en deux étapes, selon les plans de l’ingénieur en chef du génie maritime Léon Roquebert.

Minerve 1940
8614
Kerjean
Brest
Finistère (29)
27 juin 1909
CG
176907,176908,176909
Il a été décoré : Légion d'Honneur (chev.),Médaille Militaire,Médaille des services volontaires dans les FFL
extrait acte naissance 691
D 11x15