Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France

Mers-el-Kébir - Bombardement de Mers-el-Kébir

40
Algérie

Après la signature de l'armistice franco-allemand, la Royal-Navy voulait empêcher les Allemands ou les Italiens de s'emparer de la flotte française.  Le 3 juillet 1940, les navires français dans les ports anglais furent saisis. Sommerville commandant de la force H déployée devant Mers-el-Kébir envoya un ultimatum à l'amiral Gensoul le sommant lui liver ses navires ou de les saborder. Les négociations ayant échoué, la force H ouvrit le feu le 4 juillet à 16h53. Le Dunkerque et le Provence touchés durent s'échouer, le Mogador fut à demi-détruit, le Bretagne prit feu et coula. Le Strasbourg put s'échapper en haute-mer. Le lendemain les avions torpilleurs de l'Ark Royal vinrent bombarder le Dunkerque, le Terre-Neuve à couple explosa. 1 247 marins français périrent dans  ces journées.

Bombardement de Mers-el-Kébir
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner