Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

François Yves Colleau

est né le 06 octobre 1892 à Lampaul-Plouarzel (Finistère (29))

Fils de Jean-René et de Théodorine Paul, François est né le 6 octobre 1892 à Lampaul-Plouarzel. Inscrit maritime (n° 1121 Le Conquet) le 22 janvier 1907, il embarque à bord de "La Glaneuse" (janvier 1907 à juillet 1908), du "Léon (juillet 1908 à août 1909), de "La Glaneuse" de nouveau (août 1909 à juillet 1910) et du vapeur "Gaulois" de juillet 1910 à janvier 1912.

Il débute sa carrière dans la marine nationale (matricule 1432) le 8 janvier 1912 au 2e dépôt de Brest et a, ensuite, été affecté à bord du croiseur "Châteaurenault" (avril 1912 à mai 1912), au 2e dépôt (mai 1912 à octobre 1912), au 5e dépôt  jusqu'en novembre 1912, puis aux sous-marins de Bizerte.

Il est embarqué comme matelot timonier à bord du "Saphir", lors de la perte du sous-marin en opérations aux Dardanelles.

Son ami Alfred Beauvais l’un des rescapé, écrit le 19 mai 1915 à la mère de Fournier depuis le camp de Afion kara Issar où il est prisonnier des Turcs. Il précise dans sa lettre qu’au moment du naufrage du "Saphir", ils se sont retrouvés à 27 hommes à la mer ; il a parlé avec François Colleau qui nageait près de lui puis l’a perdu de vue.

11 marins ont été récupérés par une embarcation turque, lui-même et un camarade ont pris pied sur le rivage où ils ont été capturés. La mer a rendu seulement trois corps dont celui de François Colleau qui a été inhumé au cimetière français de Chanak. Quelques années plus tard, en 1921, à bord du Waldeck-Rousseau, le capitaine de frégate Willm, chef d’Etat-Major écrit au maire de Lampaul-Plouarzel que la tombe de Colleau et celles d’autres marins français sont entretenues par le chanoine J. Bonatti, curé de la paroisse.

François Colleau a reçu la médaille militaire avec citation à l'ordre de l'armée : "a entrepris avec héroïsme une opération des plus périlleuse qui a entrainé la perte du bâtiment le 15 janvier 1915" (Ceci signifie sans doute qu'il a participé au sabordage de son bâtiment).

Il était Matelot timonier.
Son unité : Saphir
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14-18 avec palme(s)
  • Citation à l'Ordre de l'Armée
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 15 janvier 1915.
Son corps repose au cimetière de Dardanelles (Turquie)
Son décès est inscrit à la commune de Lampaul Plouarzel (29)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Saphir

120_0
Construit en 1908 à Toulon. Division des sous-marins de Bizerte, il fut envoyé dans la matinée du 15 janvier à un poste de surveillance à l'entrée des Dardanelles, puis il parvint à pénétrer dans le détroit jusqu'à la hauteur de Nagara. Mais pour éviter les lignes de torpilles, il avait dû naviguer en plongée très profonde et s'était avarié en touchant le fond. Le Saphir remonta alors d'urgence en surface, 14 hommes d'équipage ont été capturés pa...
Saphir
6774
Colleau
Lampaul-Plouarzel
Finistère (29)
06 octobre 1892
CG
173881,173882
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée,Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre 14-18 avec palme(s),Médaille Militaire
Registre matricule
D 11x15