Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Louis Grall

est né le 07 septembre 1877 à Irvillac (Finistère)

Louis Grall, né le 7 septembre 1877, à Irvillac (29) est le fils de Yves Grall, et de Françoise Quéré son épouse.
Aîné d'orphelins, Louis refuse la dispense à laquelle il pourrait prétendre, et est incorporé au 2ème dépôt à Brest, le 13/09/1897.
Il embarque successivement sur les cuirassés "Dévastation" et "Couronne", le croiseur porte-torpilleurs "Foudre" et le navire de transport "Eure".
Le 1er/07/1898, il est breveté canonnier.
En 1899, il est rapatrié au 5ème dépôt, à Toulon, puis rejoint le dépôt de Brest.
Il embarque alors sur le cuirassé "Gaulois", puis, après une période au dépôt de Toulon, il est affecté pour deux ans sur le croiseur "Linois", jusqu'au 13/09/1902.


Il a à cette époque accompli 5 ans de service actif, et est, à ce titre, dispensé de la première période d'exercices.
Après deux mois à bord du chalutier "Providence", il se réengage pour 3 ans, et embarque à bord du cuirassé "Formidable", puis du croiseur cuirassé "Dupleix", du 11/09/1903 au 20/09/1905, avant de retrouver le dépôt de Brest, et de pouvoir, enfin, se consacrer à sa famille.
Cette année 1905 est en effet celle de son mariage avec Marie Louise Brillant, une jeune couturière de 24 ans originaire de Plougastel-Daoulas. Cette commune deviendra ensuite le lieu de résidence du jeune couple.
De l'union de Louis et Louise naîtront deux fillettes, Marie, en 1910, et Suzanne, en 1915.


En 1906, il se réengage pour 3 ans, embarque pour 6 mois sur le "Bretagne", en tant que quartier-maître, sur le croiseur cuirassé "Gloire", retrouve le "Couronne", découvre le "Posthuau", avant d'embarquer sur le croiseur "Cassard", et de participer à la campagne de pacification du Maroc, qui lui vaudra une médaille, le 16/07/1910.
Il embarque ensuite sur le cuirassé "Patrie" (17 mois), et le "Tourville" (6mois).
En juillet 1911, il est promu second-maître, et est affecté pour 30 mois au cuirassé "Justice". Le 1/10/1913, il accède au grade maître.


Il bénéficiera ensuite de quelques mois au dépôt de Brest, avant d'embarquer sur le "Léon-Gambetta" le 29/06/1914.
Le 3 août 1914, c'est la guerre, officiellement.
Dans la nuit du 26 au 27 avril 1915, avant minuit et demi, le "Léon-Gambetta" est torpillé deux fois.


Louis Grall, maître canonnier, est porté disparu, et sa petite Suzanne, née le 4 février de la même année ne connaîtra jamais le sourire de son papa.

Il était Matelot canonnier.
Son unité : Léon Gambetta
  • Médaille Militaire
  • Médaille Coloniale - Maroc
Il est décédé le 27 avril 1915.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Plougastel-Daoulas (29)
Document portant la mention MPLF : Mémoire des hommes

Léon Gambetta

835452gambetta0

Le "Léon Gambetta", construit à l'arsenal de Brest (29), était un navire d’une longueur de 146,50m, une largeur de 21,40 m au maître-bau, un tirant d’eau de 8,20 m, il avait un déplacement de 12600 tonnes. La propulsion était assurée par 3 machines à vapeur regroupant 28 chaudières qui assuraient une puissance de 28500 cv.

Le "Léon Gambetta" pou...

Léon Gambetta
6529
Grall
Irvillac
Finistère
07 septembre 1877
DG
180745,180746
Il a été décoré : Médaille Militaire,Médaille Coloniale - Maroc
C 12x17