Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Marcel Alexandre Le Dantec

est né le 06 juin 1921 à Perros Guirec (Côtes d'Armor (22))

Le  lundi 6 juin 1921, alors qu’à Rueil Malmaison s'éteint l’écrivain réaliste Georges Feydeau, à Perros-Guirec, dans les Côtes d’Armor, Valentine Le Bonniec, ménagère et épouse de Fernand Le Dantec marin de commerce, donne naissance à un garçon que les parents prénomment Marcel Alexandre.

Après le décès prématuré de sa mère Valentine, son père Fernand se remariera et, en 1930, naîtra son demi-frère Yves.

Le jeune Marcel commence sa scolarité à l'école communale de Perros-Guirec et, lors de la  rentrée scolaire de 1933, il entre, comme apprenti, à l'Ecole Pratique d'Industrie de Rouen (Seine-Maritime) où toute la famille s'est installée. Après trois ans d'étude il obtient son diplôme de tourneur, bon élève il est inscrit au tableau d'honneur de l'école.

Dès 1936, il commence sa vie professionnelle aux Chantiers Navals de Rouen.

Au dire de son frère, Yves, c'est un jeune homme avenant et très sportif, pratiquant toutes les disciplines et particulièrement le cyclisme.

 

En 1940, après l'appel du 18 juin, Marcel, accompagné de deux camarades de Rouen, rallient à bicyclette le port de pêche de Plougasnou dans le Finistère où ils trouvent un embarquement pour l'Angleterre.

Tandis que ces deux camarades sont incorporés dans les Forces Françaises Libres (FFL), Marcel signe, le 1er juillet 1940, pour la durée de la guerre, un engagement dans les Forces Navales Françaises Libres (FNFL) qui sont en pleine constitution.

A cette date il est nommé matelot mécanicien et embarque sur le cuirassé "Courbet" afin d'y suivre une formation maritime et militaire.

En août de la même année, il rejoint le sous-marin "Junon".

A partir du 19 novembre 1940,  le matelot mécanicien Le Dantec, se retrouve dans la salle machine du sous-marin "Surcouf". Il est promu quartier-maître de 2e classe le 1er janvier 1942.

Le 12 février 1942, le quartier-maître Marcel Le Dantec, est débarqué aux Bermudes pour raison de santé.

Lors de son débarquement le commandant Blaison,  pacha du sous-marin "Surcouf" lui décerne un certificat de bonne conduite et de capacité.

 

Marcel Le Dantec décède le 3 mars 1942 à l'hôpital militaire des Bermudes, 12 jours après la disparition de ses camarades à bord du sous-marin le "Surcouf".

Il est inhumé le lendemain au Royal Naval Cemetery d'Ireland Island aux Bermudes (tombe n° 396 - section A).

En 1952, sa famille fera rapatrier son corps à Rouen où il repose désormais.

Il était Quartier-maître mécanicien.
Son unité : Surcouf
  • Médaille commémorative des services volontaires dans la France libre
Il est décédé le 03 mars 1942.
Son corps repose au cimetière de l'Ouest à Rouen (76)
Son décès est inscrit à la commune de Rouen (76)
Document portant la mention MPLF : Certificat de décès N° 4650 du 29/11/1945

Surcouf

63

Le croiseur sous-marin Surcouf, 4218 tonnes en plongée, fleuron de la flotte sous-marine française du moment, construit par l'arsenal maritime de Cherbourg, est mis en service le 16 avril 1934.

En 1940, pour éviter d'être capturé par les Allemands, il quitte Brest et rallie Plymouth en Angleterre, où il va être saisi par les Britanniques, à l'instar d'autres bâtiments français stationnés dans les ports anglais. Cette prise occ...

Surcouf
8965
Le Dantec
Perros Guirec
Côtes d'Armor (22)
GF
179498,180795,180804,180799,180793,180796,180802,180798,180797,180803,180800,180794,180801,180792
Il a été décoré : Médaille commémorative des services volontaires dans la France libre
Acte de décès du 18 mai 1945
C 12x17