Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France

Louis Hamoniaux

est né le 12 septembre 1922 à Saint Pierre (Saint Pierre et Miquelon)

Louis Hamoniaux naît le 12 septembre 1922 à Saint-Pierre de Jules Hamoniaux, gardien de phare et d’Emilie Poirier, dans une famille  de six enfants.

Il passe son enfance et sa jeunesse  à Saint-Pierre et à  Miquelon. Il travaille dans le commerce à Saint-Pierre, puis à Miquelon où il est garçon de ferme.

Engagé volontaire dans les Forces Françaises Libres en 1941, il est embarqué sur la corvette « Mimosa » comme apprenti canonnier.

Le matelot Louis Hamoniaux disparaît, à vingt ans, lors du torpillage de ce bâtiment par le sous-marin allemand U124 au large de Terre-Neuve le 9 juin 1942.

Il était Matelot.
Son unité : Mimosa
Il est décédé le 09 juin 1942.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Saint-Pierre
Document portant la mention MPLF : Jugement du Tribunal civil de la Seine

Mimosa

corvette-Mimosa

Mimosa faisait partie d’une fameuse série de 9 corvettes, dite classe « Flower » car elles portaient toutes, à l’origine un nom de fleur, mises à la disposition des Forces Navales Françaises Libres par l’amirauté britannique. Mimosa fut la première corvette à être cédée, sans changer de nom, les autres corvettes étaient l’Alysse, l’Aconit

Mimosa
8996
Hamoniaux
Saint Pierre
Saint Pierre et Miquelon
GF
NULL
Il a été décoré : Aucune médaille
Acte de décès
D 11x15