Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean André Masini

est né le 24 décembre 1917 à Olmeta Di Capocorso (Haute-Corse (2B))

Fils de Damien (berger) et de Marie Antoinette Massandari, Jean est né le 24 décembre 1917 à Olmeta di Capocorso.

Il a épousé Mireille Angèle Laugier le 22 avril 1950 à Marseille où ils étaient domiciliés en dernier lieu.

Classé soutien de famille par décision du conseil départemental de Corse, Jean a effectué son service militaire à "l’Artillerie de côte d’Ajaccio"du 1er septembre 1938 au 11 août 1940.

Le 30 août 1941, il rallie les "Forces Navales Françaises Libres" à Beyrouth (Liban). Après un périple de deux mois qui le verra passer par Suez (Egypte) et Durban (Afrique du sud), il arrive à Gourock (Angleterre) le 14 novembre 1941.

Il signe son engagement aux F.N.F.L. le 21 novembre 1941 à Londres puis est affecté sur l’aviso "Arras" (7 au 23 décembre 1941), à "l’A.M.B.C." (23 décembre 1941 au 2 novembre 1942), à "Marine Saint-Pierre et Miquelon" (2 novembre 1942 au 15 avril 1943), sur la corvette-escorteur  "Roselys" (15 au 24 avril 1943).

Il a notamment participé à l’opération, commandée par l’Amiral Muselier, qui rallia St Pierre et Miquelon à la France libre.

A l'issue de la guerre, démobilisé, il exerce la fonction de garçon d'office sur le "Sidi Mabrouk" de la société générale des transports maritimes. 

Il est rappelé à l’activité et muté à la "Demi Brigade de Fusiliers Marins"  (DBFM) en garnison à Nemours le 25 mai 1956. 

Le second maître canonnier Jean Masini décéde le 29 août 1956 au cours d’opérations de maintien de l’ordre au sud-ouest de Nedroma (Algérie).

Texte de la citation à l’ordre de l’armée de mer à titre posthume : « Excellent gradé, a fait preuve des plus hautes qualités de calme et de sang froid lors de l’opération du 29 août 1956 dans la région de Nedroma. Sa section étant durement engagée, a été mortellement blessé en montant à l’assaut à la tête de ses hommes en leur donnant un magnifique exemple de sang froid et de sacrifice. ».

Le nom  de Jean André Masini est inscrit sur le monument aux morts d'Olmeta Di Capocorso comme celui de son demi-frère Antoine Joseph Masini disparu en 1942 lors du naufrage du paquebot "Lamoricière".

La photo figurant sur ce dossier nous a été remise par Monsieur Jean-Claude Balisson.

Il était Second-maître canonnier.
Son unité : DBFM Demi-Brigade de Fusiliers Marins
  • Médaille Militaire
  • Croix de la Valeur militaire avec palme
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 29 août 1956.
Son corps repose au cimetière de Cimetière St-Pierre Marseille
Son décès est inscrit à la commune de Marseille
Document portant la mention MPLF : Acte de décès (transcription)

DBFM Demi-Brigade de Fusiliers Marins

Photo site-2

En mars 1955, à l’issue du vote favorable du parlement, le gouvernement décrète l'état d'urgence en Algérie. Un an plus tard, le 16 mars 1956, les pouvoirs spéciaux sont donnés aux forces armées ; et les décrets relatifs à organisation territoriale et à l'envoi des appelés du contingent en Algérie pour assurer le « maintien de l'ordre », sont publiés. En outre, le parlement vote la loi sur l'allongem...

DBFM Demi-Brigade de Fusiliers Marins
7918
Masini
Olmeta Di Capocorso
Haute-Corse (2B)
DF
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de la Valeur militaire avec palme,Médaille Militaire
1956/545
C 12x17