Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Simoun - Torpilleur

Simoun-torpilleur04
1923
Penhoët à Saint Nazaire

Les 26 torpilleurs de 1 500 tonnes familièrement appelés les 3 tuyaux furent les premiers torpilleurs construits après la première guerre mondiale. Ils appartenaient à deux classes pratiquement identiques. Les 12 Bourrasque et les 14 L'Adroit.


Mis sur cale le 8 août 1923 aux chantiers de Penhoët à Saint Nazaire, le Simoun est mis à flot le 3 juin 1924 et entre en service en décembre 1926, il survivra au 2eme conflit mondial et naviguera jusqu’en 1947. 

Principales caractéristiques :

Déplacement : 1370 t - 1800 tpc, dimensions   : Long : 106,4 m - larg : 9,60 m - tirant d’eau : 3,80 m, propulsion : 4 chaudières 2 groupes turbines - 33000 cv   2 hélices  -34 nds, équipage :138 hommes, armement :  4 canons de 130 mm-2 canons de 37 mm-6 tubes lance-torpilles de 550 mm-2 grenadeurs

Le 1er décembre 1926, le Simoun est affecté à la 1ere division de torpilleurs (DT) puis deux ans plus tard à la 5eme DT. Il entre en grand carénage du 20 avril 1924 au 9 septembre 1934. Il est ensuite affecté au Maroc à partir de 1935. Le 1er avril 1937 il rejoint la 3eme DT. Le 23 février 1940 le Simoun grenade et coule le sous-marin allemand U54. Affecté ensuite tour à tour à la 5eme puis à la 6eme DT, il participe aux combats de Casablanca contre les alliés au cours de l’opération Torch. Au cours de ces combats fratricides il perdra de nombreux hommes d’équipage mais aura la chance de s’en sortir contrairement à beaucoup de ses congénères.

En novembre 1942 le Simoun rallie les forces alliées et participe à leurs côtés aux combats de libération du pays, notamment au débarquement de Provence. En mars 1945 il sera en carénage à Casablanca avant d’être sorti des bâtiments de la flotte en octobre 1947, puis condamné en février 1950.

Sources :

Source : annuaire des bâtiments de la flotte - web

Photo : cartes postales personnelles

Torpilleur