Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Octant - Bâtiment hydrographique

BH-Octant-100

Construit en 1918 sous le nom de "Pivert", par les Forges et Chantiers de la Méditerranée à la Seyne s/mer, il va d'abord être utilisé comme patrouilleur-dragueur. Le "Pivert" va administrativement être considéré comme bâtiment armé en guerre du 19 octobre 1918 au 24 juin 1919, date après laquelle il sera reconverti en navire hydrographique et rebaptisé "Octant".

Caractéristiques :

Longueur: 43,5 m – largeur: 7,30 m – tirant d'eau: 3,60 m – déplacement: 315 t (460 tpc) 2 chaudières – 1 hélice – vitesse: 10 nds équipage: 32 h

Après un séjour à la mission hydrographique du Maroc, l'"Octant" et le "La Pérouse" appareillent de Toulon en janvier 1922 pour l'Indochine. En 1940, il rallie la 56ème section de dragage stationnée en Indochine, et sera utilisé comme dragueur de mines, il va opérer dans le golfe du Tonkin.

Le 12 janvier 1945, le « Task Group » n° 38 comportant une douzaine de porte-avions américains, effectue un raid en mer de Chine dans le but de détruire les forces navales, bases aériennes et navales japonaises.  Huit cent cinquante avions balaient ce jour là les 800 km de côte entre Tourane et Saïgon au cours de 1465 sorties. A Camranh la base est bombardée, les installations des marins français assurant la défense sont aux trois quart détruites. Au mouillage de Thanh Tuy Ha, près de Saïgon, le croiseur "Lamotte-Picquet" (en réserve depuis le 1er janvier 1944) et le bâtiment hydrographe "Octant", sont coulés.

A la suite du coup de force Japonais du 9 mars 1945, les unités de la Marine en Indochine sont détruites ou dissoutes (sabordage des navires, casernements occupés par les japonais). Tous les casernements de la Marine (Cap Saint Jacques, Dalat, Thu-Duc, Thanh-Tuy-Ha,  Camranh etc…) sont alors occupés par l’armée japonaise et la plupart des marins français emprisonnés. Cette situation durera jusqu’en août 1945…

Sources :

Sources :

Photos :

blason-Octant-800
Bâtiment hydrographique