Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Tronoën - Chalutier

Treminouunk

Chalutier  Tronoën  - 1967

Naufragé dans l’ouest de la pointe du Finistère en juin 1967, faisant 7 victimes.

Le Tronoën était un chalutier coque acier, construit en 1963 aux chantiers Ocrskow au Danemark. Il était exploité au Guilvinec par l’Armement Guilviniste Ses caractéristiques étaient : longueur : 23,59 m – largeur : 6,02 m – tirant d’eau : 3,06 m – jauge brute : 115 tx – motorisation: B&W Alpha 350/388 cv – vitesse 12/15 nds.

Le Tronoën était attendu au Guilvinec pour la vente du samedi 17 juin 1967. Depuis le lundi précédent on le savait en panne de phonie, son dernier message avait été pour signaler une croche dans un câble sous-marin en remontant son chalut. Sa position était alors par 47° 50’ Nord et 06° 504 W. Ne s’étant pas présenté à la vente au jour prévu, on a d’abord supposé que le patron avait un peu prolongé sa marée pour une raison ou une autre. Cependant, à la demande de l’armement, les affaires maritimes sollicitaient le concours de l’aéronavale pour effectuer des recherches. Celles-ci, entreprises plusieurs jours durant, par les avions de la marine nationale et aussi par les autres bateaux présents sur zone, ne donneront rien. On ne put donc déterminer précisément les causes de la disparition du Tronoën et de ses 7 hommes d’équipage. L’hypothèse la plus vraisemblable qui sera retenue est celle de la croche du chalut dans le câble sous-marin, ayant entraîné le chavirage du bateau et sa perte par traction du câble vers le fond.

L’équipage du Tronoën, particulièrement jeune était composé du patron Jean Pochic (34 ans), Pierre Le Goff (46 ans), Xavier Cridou (46 ans), Pierre Monfort (20 ans), Jean Le Lay (36 ans), René Baudry (26 ans), Désiré Caugant (19 ans). Ce drame laissera dans la plus grande peine 4 veuves et 11 orphelins.

Sources :

Sources: archives journal Le Marin du 30 juin 1967

Photo : collection Le Floch

Chalutier