Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Côte d'Opale - Chalutier à vapeur

Cote-dOpale00

Côte d’Opale – chalutier à vapeur –  perdu corps et biens au large de la Norvège en mars 1949 faisant 19 victimes.

Le Côte d’Opale était un chalutier à vapeur, construit en Angleterre au lendemain de la seconde guerre mondiale. Appartenant à l’armement Fourny, il était immatriculé à Boulogne sur mer, d’une longueur de 38 m, il jaugeait 290 tonneaux.

Le Côte d’Opale avait quitté Boulogne le 9 mars, direction les îles Shetland, sa zone de pêche entre la Norvège et l’Ecosse. En route il subit une avarie de machine et se dirige vers Utsire (Norvège) avec à bord quatorze jours de charbon. Finalement, à trois heures de route d’Utsire Jean Baptiste Germe, le patron, signale qu’il n’y a rien d’alarmant et le 11 au matin le chalutier boulonnais commence son premier trait de chalut sur le Great Fisher Bank. Vers 8h00 du matin, le radio du Montaigne, autre chalutier boulonnais, capte un appel en phonie : « Avis aux chalutiers, nous coulons », puis ce sera le silence total, mais il ne sera pas possible de confirmer que l’appel émanait du Côte d’Opale. A partir de ce moment il ne donnera plus de ses nouvelles et l’inquiétude ira grandissant jusqu’à la date de son retour programmé à Boulogne, le 21 ou 22 mars, ses réserves de charbon ne lui permettaient pas d’aller au-delà du 25 mars. On retrouvera une bouée sur la côte norvégienne, une dizaine de jours après sa date de retour théorique. Tout espoir de retrouver trace du Côte d’Opale et de ses 19 malheureux marins est alors définitivement abandonné.

L’équipage du Côte d’Opale était composé de :

Jean-Baptiste Germe (patron 55 ans), Jean Leprêtre (second 37 ans), Jean-Baptiste Germe (chef mécanicien 38 ans fils du patron), Yves Martin (radio 49 ans), Joseph Lamirand (2e mécanicien 41 ans), Charles Dence (3e mécanicien 28 ans), Pierre Germe (matelot 24 ans), Jules Magnier (matelot 51 ans), Jean-Baptiste Caloin (matelot 60 ans), Louis Duval (matelot 47 ans), Pierre Marie Bourgain (matelot 57 ans), Auguste Wacogne (matelot 39 ans), Jules Sailly (matelot 45 ans), Ferdinand Painset (matelot 37 ans), Alexandre Magniez (matelot), Louis Lécrivain (chauffeur 30 ans), Charles Penel (chauffeur 28 ans),Auguste Penel (chauffeur 27 ans), Antoine Germe (cuisinier 54 ans).

Sources :

Source : archives journal « Le Marin »

Photo : archives Hubert Leprêtre

Chalutier à vapeur