Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Monique - Caboteur

caboteur-Moniquecollect-LG-Viale

Monique – caboteur –

Disparu corps et biens entre Maré et La Grande Terre (Nouvelle Calédonie) nuit du 31 au 1er août 1953 – 108 victimes.

Le Monique était un caboteur construit en 1946 en Nouvelle Zélande pour l’US Navy. Il mesurait 32,70 m de long pour 7,10 m de large. Le caboteur avait appareillé de Tadine à Maré le 31 juillet à 14h00 et aurait dû rejoindre Nouméa le lendemain à 8h00 du matin. Il y avait à bord, outre les 246 tonnes de chargement, 108 passagers et 18 hommes d’équipage. Le Monique avait pour habitude de naviguer en surcharge, habitude qui était même devenue règle et qui explique sans doute les causes de la disparition. Des témoins présents au départ de Tadine rapportèrent que le bastingage était pratiquement au niveau de l’eau. Le 1er août, une houle plus forte que d’habitude a fait chavirer le navire qui a rapidement coulé, surprenant passagers et équipage. Les recherches débutèrent le 2 août pour s’achever le 9 et ne permirent de ne retrouver qu’une bouée de sauvetage et un fût provenant du Monique.

La disparition du Monique avait considérablement frappé la population calédonienne car beaucoup de familles étaient touchées par le drame. Cette disparition sans traces avait fait courir les plus folles rumeurs : séisme sous-marin, explosion de mine, acte de piraterie…

Des recherches ont été entreprises en 2001 par l’Alis le bateau de l’institut de Recherches pour le Développement (IRD) ; puis en 2011 par l’association Fortunes de Mer Calédoniennes, elles sont restées infructueuses. Une stèle du souvenir a été érigée à Tadine en 1978 pour le 25eme anniversaire de la disparition du Monique.

Sources :

Sources : wikipedia.org/wiki/Monique

ecrivainducaillou.over-blog. 

le-mystere-de-la-monique/

 

 

Photo : carte postale collection LG Viale

stele-Moniqueweb
Caboteur