Frédéric Le Mouillour Mémorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Ondine - Sous-marin

Ondine001

L’entre-deux guerres sera marqué par la perte de « l’Ondine » et des deux sous-marins d’une même famille, le « Prométhée » et le « Phénix » de la série des sous-marins de 1500 tonnes construits, le premier par l’arsenal de Cherbourg, le second par les chantiers Dubigeon à Nantes.

Le sous-marin « Ondine » a été construit par les Chantiers Normands du Havre ; il était le prototype des sous-marins de 2è classe ayant pour mission la défense côtière. Commandé le 30 juin 1922, il sera lancé le 8 mai 1925, et admis au service actif en août 1928.

Ses caractéristiques étaient les suivantes :

  • Longueur : 65,98 m,
  • Maître-bau (plus grande largeur) : 4,94 m,
  • Tirant d’eau : 3,82 m
  • Déplacements : 626 tonnes en surface – 787 tonnes en plongée,
  • Propulsion : 2 moteurs diesel Normand-Vickers de 600 cv – 2 moteurs électriques de 500 cv,
  • Vitesse : 14 nœuds en surface – 7,5 nœuds en plongée,
  • Immersion max: 80 m
  • Équipage : 3 officiers et 38 officiers-mariniers, quartiers-maîtres et matelots.
  • Armement : 7 tubes lance-torpilles de diamètre 550 mm – une tourelle double orientale – Un canon de 75 mm et une mitrailleuse de 13,2 mm,
  • Rayon d’action : 3500 milles à 7,5 nœuds – 75 miles marins à 5 nœuds.

Circonstances de l’accident

Le 1er octobre 1928, « l’Ondine » appareille de Cherbourg pour rallier Bizerte (Tunisie), ce qui devait être sa première sortie de longue durée. Dans la nuit du 3 au 4 octobre, le submersible est abordé au large du cap Finisterre par le cargo grec « Ekarterina Goulandris »  et sera perdu corps et biens entraînant la mort de 43 membres de son équipage.

C’est à la suite d’une enquête de l’examen de la coque du cargo en cale sèche à Rotterdam (Pays-Bas) que  le commandant du cargo grec sera amené à avouer que son cargo a abordé sur son arrière et coulé accidentellement « l’Ondine », alors que personne n’assurait le quart à la mer et que l’équipage dormait  (source 2). Ainsi « l’Ondine » sera déclarée officiellement disparue le 3 octobre au large de Vigo (Espagne) en Atlantique (l’épave se trouve environ à 42° de latitude nord et à 9°6’ de longitude ouest).

Liste des disparus :

Source : http://sous.marins.disparus.free.fr/index.php/sources/40-ondine?showall=1

·       Commandant (LV) BREITTMAYER Jean Georges Eugène

·       S.M. ALAINMAT Jean

·       MT AUFRAY Yves

·       Matelot BANNIER François

·       Matelot BARBOT Edouard

·       Matelot BOTHOREL Jean

·       Q.M. CANO Marcel

·       Matelot DESCAMPS Gustave

·       MT GOUASGUEN Jean

·       S.M. GODEFROY Roger

·       Matelot GOSSET René

·       Q.M. GRANDSIRE René

·       Q.M. GUEGUINOU François

·       Q.M. GUENET Henri

·       Q.M. HORELLOU André

·       Matelot HOUILLON Pierre

·       Matelot HUBER Alfred

·       Matelot LE TASSEY André

·       Q.M. LEGUEN François

·       P.M. LEMEUR François

·       MT LEPAGE Henri

·       MT LEROUX Christophe

·       MT LETESTU Louis

·       P.M. LEVOT François

·       Q.M. LOREC Pierre

·       Matelot MAREC Yves

·       Matelot MONVOISIN Henri

·       Q.M. NEYER Charles

·       Q.M. NEYER Julien

·       Matelot PAIN Émile

·       Q.M. PELLOIS Hyacinthe

·       S.M. PERHERIN Jean

·       Q.M. PRIGENT Jean

·       E.V. RENAUD Georges

·       Matelot SCHOCKMEL Pierre

·       Matelot SOREL Marcel

·       Q.M. SOUPLET Louis

·       Q.M. TETIVENEZ Yves

·       Matelot VAISSIER Jean

·       S.M. VELLY Jean

·       Q.M. VETEL Jean

·       Matelot VIOLET Maurice

·       L.V. WIDMER Jacques

Sources :

Sources :

Sous-marin