Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Dague - Contre-torpilleur

Contre-Torpilleur-Dague
1910
Forges et Chantiers de Gironde Bordeaux
Monténégro
24 février 1915

Le contre-torpilleur "Dague" était l’un des navires les plus rapides de son époque : 35 nœuds. Au début de la première guerre mondiale, il fut engagé en appui des convois maritimes d’approvisionnement de la ville de Bar (qui s’appelait alors Antivari). Le naufrage du contre-torpilleur "Dague" fut la première perte française en Mer Adriatique et l’évènement eut un grand retentissement en France.

Par temps couvert, le "Dague", accompagné de son sister ship le "Faulx", escortait le cargo britannique "Whitebread", chargé de ravitailler en matériel le gouvernement monténégrin. Le 24 février 1915, il venait de traverser les champs de mines à l’approche du port. En raison du vent qui soufflait ce jour-là, mais également pour parer à une éventuelle attaque aérienne, le "Dague" mouilla au large une fois le "Whitebread" amarré à quai.

À 9h40, une explosion se fit entendre, suivie de soubresauts violents, puis de la dislocation du navire en deux parties. La proue disparut assez rapidement dans les flots, et la poupe se redressa presque à la verticale, ce qui empêcha de larguer les canots de sauvetage. Alors que certains membres de l’équipage nageaient vers la côte, d’autres attendirent, accrochés à l’accastillage, que le "Faulx", qui s’était d’abord écarté pour prévenir l’attaque d’un sous-marin, revienne pour les évacuer.

Selon le lieutenant de vaisseau Ernest Bouquet, commandant du navire, l’explosion a été causée par une mine dérivante. Trente-huit marins perdirent la vie dans le naufrage : des mécaniciens et des chauffeurs de quart, ainsi que les hommes qui se sont retrouvés coincés dans les postes d’équipage où ils étaient au repos et quelques marins qui se sont noyés, vaincus par la fatigue et le froid.

Le contre-torpilleur Dague sera cité à l'ordre de l'Armée  (extrait du JO du 6 août 1915).

Sources :

Sources et photo : différents sites internet

Contre-torpilleur