Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Ariane - Sous-marin

Sous-marin Ariane-11
1913
Cherbourg
Tunisie
19 juin 1917

Le sous-marin "Ariane" (Q – 100) est un sous-marin « garde-côtes et de blocus » à double coque faisant partie d’une série de 8 unités type «Clorinde amélioré » commandées au budget de 1910 et ordonnées en août 1912.

Construit par l’établissement de Cherbourg, d’après des plans Hunter, mise à flot en 1914, l’"Ariane" a été mise en service  en 1916.

 

Ses caractéristiques :

Dimensions : 609 t / 53,95 x 5,41 x 3,31 ;

Machine : 650 CV (prévus) – 400 CV réalisés /  2 diesels 2 temps MAN-Loire / 2 moteurs électriques 350 CV ;

Vitesse 12/13 nds au lieu de 15 prévus / Distance franchissable 1300 nautique à 10 noeuds en surface et 100 nautiques à 5   noeuds en plongée

Effectif : 29

Armement : 8 appareils lance-torpilles de 450 : 2 tubes-carcasses et 6 appareils de lancement. Un canon de 75 sera ajouté après construction.

 

Du théâtre oriental de la Grande Guerre, nos sous-marins sont appelés à opérer en Méditerranée dans trois secteurs : Adriatique, Dardanelles et Méditerranée centrale. Le franchissement des détroits des Dardanelles s’avère difficile pour les sous-marins français et britanniques dont beaucoup seront détruits. L’"Ariane" de l’escadrille de Bizerte, commandée par le lieutenant de vaisseau Viort, alors en essais en surface à deux milles au nord du cap Bon devant Bizerte, est coulée le 19 juin 1917 par le torpillage (2 torpilles) du sous-marin allemand UC-27. Huit survivants échapperont à cet acte de guerre.

Sources :

Source : « Les sous-marins français des origines (1863) à nos jours de Henri Le Masson (Editions de la Citée – 1981)

Sous-marin