Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 
 

Sémillante - Trois-mâts

semillante_01
15 février 1855

 

Mise sur cale à Lorient le 19 mars 1827,  la Sémillante est une frégate à trois mâts, en bois et à voile, d’une longueur de 54 mètres sur 14 mètres de large, avec une hauteur de mâts de 55 mètres. Déplaçant 2 600 tonnes elle est armée de 56 canons et son équipage se compose, normalement, de 12 officiers et 510 officiers-mariniers et marins.

La frégate navigue très peu jusqu’en 1854, date à laquelle elle rejoint la flotte qui opére en Baltique aux côtés de la marine anglaise.

En septembre de la même année, elle est transformée en transport de troupes, à l'arsenal de Brest. Puis en janvier 1855, elle rejoint Toulon avec un équipage réduit à 300 hommes.

La Sémillante quitte Toulon le 14 février 1855, sous les ordres du commandant JUGAN, pour la Crimée, en Mer Noire, afin d'apporter aux forces françaises des vivres, des vêtements, des renforts de troupes et du matériel militaire, soit 400 tonnes de cargaison.

Le naufrage

Le bâtiment appareille sous un vent violent et durant la nuit les conditions météorologiques s’aggravent encore. Au large de la Sardaigne, la frégate est prise dans une violente tempête et se déroute vers les bouches de Bonifacio, zone infestée de rochers et de brisants. Vers 10 heures, le 15 février 1855, le gardien du phare de la Testa aperçoit le bâtiment qui  navigue avec très peu de voilure. Vers midi, la frégate vient se briser sur la Roche du Briquet à l’extrémité sud-ouest des îles de Lavezzi. La Sémillante coule  dans la nuit entraînant au fond les 685 soldats et marins. Tous périrent et un tiers d'entre eux ne furent jamais retrouvés. Le courant ramena sur la côte 532 corps déchiquetés et méconnaissables. Seuls le capitaine et un aumônier purent être identifiés. Tous reposent dans deux cimetières de l'île principale.

Trois-mâts